Dépenses alimentaires : Comment faire des économies ?

21 novembre 2019Conseils4 min de lecture

Dépenses alimentaires : Comment faire des économies ?

Les dépenses alimentaires sont inévitables et représentent une bonne partie du budget des français. Pourtant, réduire ces dernières de manière simple et efficace est à la portée de chacun. Mais, est-il possible de dépenser moins tout en gardant des produits de qualité ? Bien entendu, la réponse est « OUI » ! Voici quelques conseils pour consacrer une partie de ce budget à d’autres projets 👇

Yay

À chacun son budget

Comme l’indique cet article, chaque foyer possède son propre budget alimentation. Celui-ci varie évidemment en fonction du nombre de membres qui le composent, de votre situation économique, et de votre âge.

En moyenne, pour une personne, les dépenses liées à l’alimentation se situent entre 100 € et 400 € par mois. Pour les couples, en fonction de l’âge, du mode de vie et des moyens financiers, ce budget varie de 200 € à 400 € par mois. Tandis que pour une famille (de 4 personnes), l’alimentation représentant généralement la deuxième plus grosse dépense après le loyer, le budget alloué pour cette dernière vacille entre 400 € et 1 000 € par mois. 💰

Si cela vous semble énorme, le site La finance pour tous rappelle tout de même que le budget alimentation a très nettement baissé ces dernières décennies passant de 29 % des dépenses annuelles en 1969, à 21 % en 1990, puis seulement 17 % en 2017.

Ces différentes moyennes prouvent qu’économiser sur l’alimentation n’est pas impossible ! Pourtant, un frein peut ralentir la réalisation de ce défi… En effet, dans l’inconscient collectif payer moins cher signifie consommer des produits de moins bonne qualité, alors que ce n’est pourtant pas le cas. 😁

Économiser sur ses courses ne veut pas dire manger moins bien !

En effet, de manière générale, les marques distributeurs (ou MDD pour les intimes 😉) contiennent les mêmes valeurs nutritionnelles que les grandes marques et sont d’une qualité similaire. Par ailleurs, pour la plupart, ce sont les mêmes industriels qui fabriquent leurs produits.

Mais alors, pourquoi les prix sont-ils si différents ? Eh bien, tout d’abord, comme le souligne cet article de L’Obs, les MDD ont un budget communication et marketing bien plus réduit que les grandes marques.

Ensuite, les MDD reproduisent la formule du produit des grandes marques quasiment à l’identique. Elles économisent donc sur les dépenses de recherche et développement.

Concrètement, lorsque vous achetez un produit, vous ne payez pas que l’aliment en lui-même, mais aussi les coûts de développement qu’il a engendré, ainsi que son packaging et toute la publicité effectuée pour ce dernier. 📈

Enfin, les marques distributeurs n’ont pas à effectuer certaines dépenses. Par exemple, puisqu’elles ont des places réservées à leurs produits dans leurs rayons, elles n’ont pas à payer la force de vente.

Acheter des produits de marques distributeurs (moins chers), ne signifie donc pas que vous allez manger moins bien !

D’ailleurs, ces marques se mettent elles aussi à proposer des produits bio. Ces derniers sont certes un peu plus chers que leurs produits classiques, néanmoins ils restent bien plus abordables que les produits bio de grandes marques. Comme en atteste cet article du magazine Capital, tous les produits portant le label « AB » (Agriculture Biologique) passent par le même processus de certification, quelque soit le prix ou la marque. De plus, le prestigieux institut de Paris Le Cordon Bleu a soumis à l’aveugle 12 catégories de produits à un jury d’experts, afin d’évaluer leur aspect, leur texture, et leur goût. Les résultats démontrent que de nombreux produits de MDD dépassent ceux des grandes marques, notamment pour le lait, les yaourts, le jambon, l’huile d’olive, les compotes, ou encore les pains au lait.

N’hésitez donc pas à acheter les produits de ces marques, cela vous fera faire un premier pas vers les économies !

Pour aller plus loin, voici plus de conseils :

🥜 Pensez aux produits en vrac. Non seulement c’est un geste « zéro déchet » pour la planète, mais n’ayant pas d’emballage, ils vous reviennent souvent moins chers. Attention tout de même, comme l’indique cet article, dans certains cas les produits en vrac peuvent être plus chers que ceux déjà emballés, car l’enseigne doit passer par plus de prestataires pour les obtenir.

❄️ N’hésitez pas à acheter du surgelé. Ce type d’achat vous permet d’éviter le gaspillage car les produits sont portionnables en fonction de vos besoins, et moins de gaspillage, c’est plus d’économies ! De plus, comme l’explique Le Parisien dans cet article, les produits surgelés ont la même valeur nutritionnelle que les produits frais, parfois cette dernière est même plus élevée car le surgelé reste bien moins longtemps à l’air libre.

🥦 Adoptez un régime flexitarien. Plutôt que d’acheter de la viande à outrance (aliment parmi les plus chers), remplacez-la plus souvent par des protéines végétales, et autorisez-vous à déguster de bons morceaux de temps en temps. France Soir conseille de passer de 7 repas par semaine avec de la viande et du poisson, à seulement 4. En plus de faire du bien à votre porte-monnaie (coût réduit de 21 % en moyenne), cela réduit aussi l’empreinte carbone de votre panier (de 38 % en moyenne). 🌍👌

📱 Utilisez des applications qui remboursent vos achats. En effet, vous ne rêvez pas, certaines applications (par exemple, celle-ci) vous proposent une sélection d’offres, et après avoir acheté des produits parmi cette dernière, ces services vous remboursent une partie du prix de votre achat. Par ailleurs, certains sites (comme celui-ci) vous donnent des coupons de réduction sur un large éventail de produits.

🔎 Faites bien la distinction entre date limite de consommation (DLC) et date de durabilité minimale (DDM). La DLC (généralement soulignée par les termes « À consommer jusqu’au… ») indique une limite impérative qui s’applique à des denrées susceptibles d’être dangereuses pour la santé une fois périmées. La DDM (autrefois appelée DLUO et aussi connue sous les termes « À consommer de préférence avant le… ») renseigne simplement sur le moment où la denrée va perdre une partie de ses qualités spécifiques, sans pour autant devenir dangereuse pour la santé. Ici aussi, l’avantage est d’empêcher le gaspillage, et ainsi d’éviter de jeter de l’argent par les fenêtre. 💸

Ces différentes recommandations peuvent considérablement alléger votre budget alimentation. Mais ce n’est pas tout ! En adoptant de nouvelles habitudes ou modifiant certaines de celles que vous avez déjà, vous pouvez économiser encore plus d’argent…

Quelques astuces !

  • Cuisinez vos repas vous-même et évitez au maximum les plats tout-prêts.
  • Réduisez vos sorties au restaurant.
  • Achetez chez des producteurs locaux, généralement moins chers. En faisant cela, vous économiserez également sur l’essence !
  • Cuisinez en grande quantité, mais seulement à condition de pouvoir congeler certains repas pour plus tard ou recycler les restes dans un autre plat (soupe, gratin, etc.).
  • Choisissez tous les menus de la semaine avant de faire vos courses. Ainsi, vous n’achetez que le nécessaire.
  • Ne partez jamais faire vos achats sans une liste de course bien définie.
  • Buvez l’eau du robinet, en plus c’est plus écologique !
  • Ne faites pas les courses le ventre vide, la tentation d’acheter tout et n’importe quoi serait trop grande.
  • Achetez les produits non-périssables (papier toilette, lessive, dentifrice…) en grand format ou format économique.
  • Baladez-vous dans les marchés, les produits y sont généralement bien moins chers qu’en grande surface.
  • Privilégiez un chariot bien rempli une fois par semaine, plutôt que des petits paniers chaque jour. Car, vous le savez, en entrant dans un magasin avec un but bien précis, vous ressortez toujours avec des articles imprévus (et pas forcément nécessaires… 🙃).
  • Achetez des produits de saison, bien moins chers et de meilleure qualité.
  • Fabriquez vous-même vos produits lorsque cela est possible (lessive, sauce pesto, yaourt, pain…). Internet est rempli de tutos !
  • Définissez un budget légèrement plus haut que ce que vous souhaitez réellement dépenser. En évitant de vous fixer un objectif trop dur à atteindre, vous ne dépasserez pas votre limite.
  • Comparez les prix au litre ou au kilo.

Si faire des économies supplémentaires, en plus de celles sur les dépenses alimentaires, vous intéresse, cet article est fait pour vous !

Alors, quels sont les beaux projets que vous souhaitez réaliser en gagnant de l’argent sur vos courses ? 😃

Partager sur :

Alizée Adam

Alizée Adam

Content Manager